On The Road Again !

En voyage, l'essentiel n'est pas la destination, mais le chemin parcouru pour y parvenir.

Iran 2012 - Arrivée à Masuleh

Masuleh, près de Rasht et Fuman, dans les Kuhha-ye Tales Mountains

Neuf heures du mat’ et quelques heures de sommeil à rattraper. Mon taxi me largue au pied de Masuleh avec mon sac à dos. Le village s’agrippe à la montagne au-dessus de moi. Une rue en forte pente me fait face pour y accéder. No choice… je monte. J’arrive à une petite rue piétonne qui part à flanc de coteau sur la droite. Des panneaux en farsi indiquent plusieurs destinations dans cette direction. Des magasins fermés la bordent côté montagne. Je m’y engage dans l’espoir d’arriver au centre du village et d’y trouver un hôtel. D’après le Lonely, il y aurait aussi des chambres à louer chez l’habitant. La rue est à peu près déserte. Je vois des enseignes et des pancartes en farsi sur certaines maisons, sans en comprendre la signification. Je continue, ça grimpe sec, mes jambes râlent, mon dos aussi. Un peu rude après une nuit dans le bus. Je dois me rendre à l’évidence : je n’ai plus vingt ans…

Lire la suite

Imprimer

Iran 2012 - Premier jour à Masuleh

Le bazar à Masuleh

Je me réveille de ma sieste vers 16 heures, il fait grand beau. Mon ventre gargouille. J’ai pas mangé grand-chose ces dernières vingt-quatre heures. Direction un restaurant. Je repars d’où je suis arrivé le matin, jusqu’au bazar, que je traverse. Je constate qu’aucune enseigne n’est écrite en anglais. Je ne me fais pas trop d’illusions sur la rédaction des menus. Il y a plein de terrasses qui offrent surtout des qalyans et du thé, mais aussi un peu de restauration. La ruelle se sépare en deux au milieu du bazar. Je prends le chemin de droite, qui descends légèrement. J’arrive à la dernière terrasse, assez sympa. Des hommes jouent au backgammon, des familles de touristes mangent des kebabs. Je demande ce qu’ils ont à manger, mais le type ne parle pas anglais. Du dizi, plus deux autres plats que je ne connais pas. Je lui montre alors une casserole qui chauffe sur une cuisinière à gaz, dans un coin. Je lui fais comprendre que j’aimerais voir ce qu’il y a dedans. Une soupe blanche, un peu gélatineuse y cuit à feux doux. Je me dis « on essaie, on verra bien ».

Lire la suite

Imprimer

Iran 2012 - Jours paisibles à Masuleh

Qalyans - Pipes à eau (ou à lait...)

Les jours suivants mon arrivée, j’ai pris un rythme plus casanier, plus routinier. Lever vers 9 heures, petit-déj. eggs-bread-tea sur ma première terrasse, flânage, lunch, balade, rédaction et traitement de mes photos, sieste, dîner, lecture, dodo vers 2 heures du mat’.

J’ai besoin de me poser un peu, de recharger les batteries. Voyager en Iran n’est pas vraiment reposant, or j’ai envie de me ressourcer avant de rentrer. Et comme ici la bouffe est pas mal, autant en profiter. Du coup, j’ai décidé d’y prolonger mon séjour d’un ou deux jours avant de revenir sur Téhéran, en sautant Qazvin où je pensais initialement m’arrêter en chemin.

Lire la suite

Imprimer

Iran 2012 - Masuleh – Infos pratiques

Orientation

Le route d'accès au village, depuis les bas de MasulehLorsqu’on vient de Rasht ou Fuman, la route arrive au pied du village, puis la contourne par la gauche par une côte abrupte. Tout en bas, un parking avec des taxis et des savaris qui attendent la journée, juste en dessous d’un bâtiment qui paraît être un hôtel, mais je n’ai pas vérifié : trop excentré et trop proche de la route. C’est là que m’a largué mon taxi, refusant d’aller plus haut (interdit ou pas envie ?).

Lire la suite

Imprimer

Iran 2012 - Reza, son coeur, son Islam

Reza, le coeur sur la mainJe sortais d’une terrasse lorsque j’ai rencontré Reza, personnage complexe et intéressant, avec des yeux tristes et cernés, mais un superbe sourire, rayonnant et chaud. Quand il sourit. Reza est un musulman convaincu. Pardon, un chiite convaincu... Il vit sa religion avec le cœur et avec l’esprit.

Lire la suite

Imprimer

  • 1
  • 2

Parce que voyager rend moins con...

Facebook - Steve Cutts

Prendras-tu 13 minutes... ? (full screen, please)

full scenn

IN-SHADOW: A Modern Odyssey from Lubomir Arsov on Vimeo.

UA-27983375-1