La photographie en voyage

Publié dans Conseils de voyage

Choisir le bon appareil photo

Chacun ses goûts, mais perso j’ai toujours privilégié les petits appareils photo compacts aux gros reflex. Ils ont d’indéniables avantages sur ces derniers, qui sont loin d’être mineurs en voyage, notamment:

Les inconvénients:

Pour peu qu’on y mette le prix, l’évolution technologique permet aujourd’hui d’avoir des appareils compacts offrant une qualité équivalente aux réflex, avec les mêmes fonctions intégrées, notamment:

Notons que le développement des appareils hybrides, c’est à dire un boîtier de compact avec des objectifs interchangeables, peut être une solution intermédiaire intéressante (voir ci-dessous).

Mes choix d’appareils photo

Plusieurs marques proposent des modèles de qualité, très intéressants pour voyager. J’ai passé pas mal de temps à me renseigner, notamment auprès de photographes professionnels, avant de faire un choix. Pour ma part, j’ai opté pour deux appareils complémentaires, l’un et l’autre très robustes, avec des optiques de qualité:

Je me réjouis néanmoins que Leica fusionne les qualités de l’un et celles de l’autres dans un même appareil, tout en supprimant leurs défauts respectifs. Cela évitera de trimbaler deux appareils, bien que ce ne soit par forcément un mal: en cas de vol, perte ou défectuosité durant un voyage, il en reste toujours un…

Je les ai tous deux utilisés en voyage, dans des conditions parfois difficiles: températures de plus de 35 °C, poussière importante, pluie abondantes. Je les avais dans mes poches de pantalon lors de la tempête qui a couché la Kumbha Mela à Allahabad et dont je suis ressorti trempé jusqu’aux os ; ils ont bien morflé, mais n’ont pas bougé: pas la moindre trace d’humidité ni dans les objectifs, ni sur l’écran.

De plus, le Leica D-Lux-5 est livré avec l’excellent logiciel Adobe Photoshop Lightroom pour le traitement des photos, ce qui n’est pas rien. Le V-Lux 40, avec Adobe Premiere Elements. Ils jouissent tous deux d’un très bon service après-vente.

Leica D-Lux 5

Le Leica D-Lux 5, un petit bijou

Le D-Lux 5, le premier Leica que j’aie acheté. Un petit bijou auquel je tiens comme à la prunelle de mes yeux. Après biens des essais, j'ai enfin trouvé un appareil photo qui retranscrive fidèlement ce que je vois et ce que j'ai envie de montrer. Pour la petite histoire, j’ai pris un cours de photo pour réflex numériques. J’étais le seul participant avec un appareil compact, mais l’enseignant, un photographe professionel, a passé le cours à s’extasier sur mon D-Lux 5, complètement fasciné.

Les avantages du D-Lux 5:

Ses inconvénients:

Malgré ces défauts, je ne suis pas prêt à m’en séparer et ne peux que le conseiller pour le voyage.

Leica V-Lux 40

Le Leica V-Lux 40

Le V-Lux 40, alluméJe l’ai acheté par la suite, pour combler les défauts du D-Lux 5 et il possède de grandes qualités:

Mais le V-Lux 40 possède aussi ses propres défauts:

Autres appareils conseillés

Panasonic-LUMIX-DMC-LX7-250Ces mêmes modèles existent aussi chez Panasonics, qui a racheté Leica, mais en versions moins chères. Les finitions et le logiciel interne sont cependant de moindre qualité, ainsi que les services annexes. Il s’agit respectivement des:

Dans les appareils hybrides de qualité, donc avec objectifs interchangeables, citons notamment les gammes:

Le Canon EOS M Le Nikon 1 - S1 Le Sony NEX

Si tu choisis tout de même de partir avec un réflexe, je conseille de prendre un objectif le plus polyvalent, comme un 15-85 mm.

Objectif Canon EF-S 15-85

Sur le web:

Caméra vidéo GoPro

Un petit bijou. De superbes prises de vue Full HD en grand-angle déformant, très dynamiques. Idéal pour le sport et les plans rapides. Elle possède un boîtier étanche qui permet de la prendre en plongée. Toute une gamme d’accessoires permet de la fixer sur les supports les plus divers: guidon de moto, casque, front, poitrine, etc. De plus, sa petite taille et son design discret lui permettent d’être invisible dans les lieux publics.

Mais aussi de sérieux défauts, suivant les modèles:

Accessoires

Logiciels

Je travaille avec Adobe Photoshop depuis longtemps, mais c’est un logiciel très cher, qui ne permet que la retouche des photos et non leur gestion. Pour cette dernière, étant sur Mac, j’utilisais le logiciel iPhoto, livré d’office sur les Mac Pro, iMac et MacBook. Il permet de faire déjà pas mal de truc pour les retouches courantes, mais c’est loin d’être un logiciel offrant une qualité professionnelle. Il suffit néanmoins amplement pour de la photo souvenirs.

Photoshop Lightroom

Screenshot d'e la fenêtre principale de Photoshop Lightroom

Lightroom par la pratique - de Gilles Théophile. Il en existe d'autres.Avec mon Leica D-Lux 5, j’ai découvert Adobe Photoshop Lightroom, qui est livré avec et qui est largement utilisé par les photographes professionnels. C’est un peu la révélation. Il n’est pas facile à utiliser au début, mais on s’y met, au besoin avec livre didactique. Son prix, environ 140 €, le rend nettement plus accessible que Photoshop qui est dans les 950 €.

Logiciel complet, Lightroom propose toute une gamme de fonctions très poussées pour retoucher et gérer les photos, ce qui est souvent essentiel pour la photo de voyage. A titre d’info, je compte entre 5'000 et 8'000 photos par mois en voyage, depuis que je suis passé à la photo numérique. Il faut ensuite gérer ce stock et mieux vaut un outil performant.

Il propose aussi des services de publication directes pour Facebook, Flickr, Picasa, Adobe Revel, ainsi que des uploads par FTP.

Cartes mémoires

Une SanDisk Extrême ProOn trouve des cartes SD, les plus courantes, à peu près dans toutes les grandes villes en Asie. Attention toutefois à leur qualité. Mieux vaut acheter des marques reconnues, de qualité internationale, comme SanDisk, Lexar, Verbatim ou Panasonics (attention aux contrefaçons: n’achète que chez des revendeurs sérieux), pour être sûr d’avoir des cartes qui ne soient pas défaillantes. Je te laisse imaginer la crise si une carte presque pleine lâche à la fin d’un voyage…

Choisir une carte SD

On trouve des cartes SD de différentes performances, mais les meilleures sont chères. Leur prix vaut néanmoins l’investissement. Si tu fais des fichiers RAW, il est indispensable d’avoir:

Pour ma part, une carte de 32 Go me tient environ deux semaines en voyage avant d’être pleine, avec des fichiers RAW (9.5 Mo ; 3776 x 2520) + JPG. J'en prends plusieurs et les gardes dans ma moneybelt quand elles sont pleines, ce qui me fait une copie de sauvegarde supplémentaire.

Attention aux vidéos, elles bouffent beaucoup d’espace de stockage, sur la carte comme dans l’ordinateur.

Ordinateur

Si tu veux faire de la photo de voyage, il est vivement recommandé de partir avec un ordinateur portable, ce qui te permettra de visionner tes photos au fur et à mesure, de les classer, de les retoucher et surtout, d’en faire des copies de sauvegarde. Beaucoup de cybercafés en Asie mettent à disposition Photoshop, mais c’est loin d’être une solution optimale en voyage.

Petit matériel à ne pas oublier

Dans les accessoires indispensables, je citerais:

Un stypo de nettoyage pour objectifs Un petit trépied qui se glisse sous l'appareil

Le trépied rabattu sous l'appareil

Conseils

Ça peut paraître évident, mais:

Services de publication

Il existe différents sites Internet qui permettent de publier des photos et/ou des vidéos. Mis à part Facebook, les principaux sont:

Attention: suivant où tu te trouves, mettre des photos en ligne durant le voyage, c'est galère si tu en as un certain nombre. Les connexions sont souvent lente dans plein de pays d'Asie, surtout en upload ! Sans parler des déconnexions du réseau qui peuvent être très fréquentes, comme en Iran par exemple. Il faut donc impérativement les traiter correctement avant de les envoyer: max 1800 px de large (voire moins), 72 dpi, .jpg. Et t'armer de patience, de persévérence et de courage...

Imprimer